Le chant des pistes (cc) par Bruce Chatwin

Le chant des pistes (cc)

Titre de livre: Le chant des pistes (cc)

Éditeur: Le Livre de Poche

ISBN: 2253054771

Auteur: Bruce Chatwin


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Le chant des pistes (cc).pdf - 45,137 KB/Sec

Mirror [#1]: Le chant des pistes (cc).pdf - 47,339 KB/Sec

Mirror [#2]: Le chant des pistes (cc).pdf - 32,481 KB/Sec

Bruce Chatwin avec Le chant des pistes (cc)

Admirable récit sur l'homme, sa solitude et sa condition, Le Chant des pistes explore les tréfonds de l'âme humaine grâce à une évocation de ses origines, chez les aborigènes australiens. Perdu dans l'immensité du bush australien, l'auteur se retrouve face à lui-même, retrouvant ce que les aborigènes appellent le chant des pistes, dont le mystère provient des racines du monde selon leur cosmogonie. Ce songline est une sorte de mimétisme qui lui permet de marcher sur les chemins de vie invisibles comme les aborigènes qui y guettent les empreintes de leurs ancêtres. À la croisée du récit de voyage, du rêve à ciel ouvert - la nuit étoilée et ses mystères veillant sur lui au coeur du continent australien - et de l'autobiographie, ce livre est l'expression d'un homme et de ses doutes. Sans tomber dans l'oecuménisme moralisateur, Chatwin, l'écrivain-voyageur, cerne les protagonistes, réels, de son récit à travers des tranches de vie souvent surprenantes. Dans une langue fluide, il vagabonde dans les méandres du nomadisme aborigène. En outre, on retrouve ici d'autres évocations de ses voyages, en Orient ou en Afrique notamment, son propos ne variant guère, sage et émouvant. Les anecdotes personnelles abondent, et aventureux et passionnant, il atteint en toute sérénité ce dont Renoir parlait quand il disait que "plus c'est local, plus c'est universel", la pierre angulaire de la condition humaine. --Florent Mazzoleni

Livres connexes

Admirable récit sur l'homme, sa solitude et sa condition, Le Chant des pistes explore les tréfonds de l'âme humaine grâce à une évocation de ses origines, chez les aborigènes australiens. Perdu dans l'immensité du bush australien, l'auteur se retrouve face à lui-même, retrouvant ce que les aborigènes appellent le chant des pistes, dont le mystère provient des racines du monde selon leur cosmogonie. Ce songline est une sorte de mimétisme qui lui permet de marcher sur les chemins de vie invisibles comme les aborigènes qui y guettent les empreintes de leurs ancêtres. À la croisée du récit de voyage, du rêve à ciel ouvert - la nuit étoilée et ses mystères veillant sur lui au coeur du continent australien - et de l'autobiographie, ce livre est l'expression d'un homme et de ses doutes. Sans tomber dans l'oecuménisme moralisateur, Chatwin, l'écrivain-voyageur, cerne les protagonistes, réels, de son récit à travers des tranches de vie souvent surprenantes. Dans une langue fluide, il vagabonde dans les méandres du nomadisme aborigène. En outre, on retrouve ici d'autres évocations de ses voyages, en Orient ou en Afrique notamment, son propos ne variant guère, sage et émouvant. Les anecdotes personnelles abondent, et aventureux et passionnant, il atteint en toute sérénité ce dont Renoir parlait quand il disait que "plus c'est local, plus c'est universel", la pierre angulaire de la condition humaine. --Florent MazzoleniAdmirable récit sur l'homme, sa solitude et sa condition, Le Chant des pistes explore les tréfonds de l'âme humaine grâce à une évocation de ses origines, chez les aborigènes australiens. Perdu dans l'immensité du bush australien, l'auteur se retrouve face à lui-même, retrouvant ce que les aborigènes appellent le chant des pistes, dont le mystère provient des racines du monde selon leur cosmogonie. Ce songline est une sorte de mimétisme qui lui permet de marcher sur les chemins de vie invisibles comme les aborigènes qui y guettent les empreintes de leurs ancêtres. À la croisée du récit de voyage, du rêve à ciel ouvert - la nuit étoilée et ses mystères veillant sur lui au coeur du continent australien - et de l'autobiographie, ce livre est l'expression d'un homme et de ses doutes. Sans tomber dans l'oecuménisme moralisateur, Chatwin, l'écrivain-voyageur, cerne les protagonistes, réels, de son récit à travers des tranches de vie souvent surprenantes. Dans une langue fluide, il vagabonde dans les méandres du nomadisme aborigène. En outre, on retrouve ici d'autres évocations de ses voyages, en Orient ou en Afrique notamment, son propos ne variant guère, sage et émouvant. Les anecdotes personnelles abondent, et aventureux et passionnant, il atteint en toute sérénité ce dont Renoir parlait quand il disait que "plus c'est local, plus c'est universel", la pierre angulaire de la condition humaine. --Florent Mazzoleni